Publié le

ESPRIT DU JAPON

  • Shintoïsme (la voie des dieux)
  • Bouddhisme (la voie qui vient en aide
    aux hommes) 仏教
  • Bushido (la voie des samouraïs) 武士道

Ils sont les piliers de la spiritualité japonaise en symbiose avec la nature et ses cinq éléments
La terre, le feu, l’eau, le vent, le vide.

À l’origine étaient et sont les kamis神, esprits qui habitent tous lieux et toutes choses :

  • les éléments (la pluie, le vent…),
  • les êtes vivants (plantes, animaux…),
  • les instruments (bol, théier…)

Les kamis (qui ont évolué avec les besoins des premiers chasseurs-cueilleurs qui peuplaient l’archipel) possèdent des aspects aussi bien négatifs que positifs. Être en harmonie avec la crainte que peut inspirer la nature, dont le Japon né du feu et de l’eau est l’incarnation ; c’est être ô combien conscient du kannagara : la voie des kamis.

Puis au Ve et VIe siècle arrive le bouddhisme. Au Japon la voie qui vient en aide aux hommes ; est une voie qui se veut immuable, toujours identique. Elle exprime à chaque instant sa nature et sa sincérité.
Nyoraï en japonais est un des multiples noms de Bouddha signifiant : « celui qui a suivi la voie, qui est revenue de l’ainséité, ou qui est l’ainséité, la telléité, l’être, la vacuité, le parfaitement accompli ».
C’est l’esprit zen. Ainsi le définissait Shunryu Suzuki « nous devons avoir l’esprit neuf d’un débutant affranchi de toute possession, un esprit qui sait que tout est en changement continuel. Rien n’existe si ce n’est momentanément dans sa forme et sa couleur actuelles. Une chose coule en une autre sans pouvoir être saisie. Avant la fin de la pluie, nous entendons un chant d’oiseau. Même sous la neige épaisse, nous voyons poindre des perce-neige et des pousses nouvelles ».

Au Japon tout est VOIE tout est CHEMINEMENT.
Miyamoto Musashi dans le traité des cinq roues, le texte le plus représentatif du Bushido : la voie des samouraïs, définit cette voie selon 9 principes :

  1. Éviter toutes pensées perverses
  2. Se forger dans la Voie en pratiquant soi-même (et non par le jeu des idées)
  3. Embrasser tous les arts (et non se borner à un seul)
  4. Connaître la Voie de chaque métier (et non se borner à celui que l’on exerce soi-même)
  5. Savoir distinguer les avantages et les inconvénients de chaque chose
  6. En toutes choses s’habituer au jugement intuitif
  7. Connaître d’instinct ce que l’on ne voit pas
  8. Prêter attention aux moindres détails
  9. Ne rien faire d’inutile

Esprits de la nature, esprit du questionnement de soi, de l’être ; esprit du geste ; toutes ces voies peuvent s’appliquent à la vie quotidienne.
La voie véritable de l’esprit est celle d’où les nuages de l’égarement sont dissipés : c’est le vide. Dans le vide ni bien ni mal.
L’esprit du Japon c’est l’esprit de toute voie, pour devenir un ART DE VIVRE.

Kami

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *