Publié le

JAPON PAYS DES FÊTES ENTRE TRADITIONS ET MODERNITE

L’année au Japon s’écoule au rythme de la nature,
c’est-à-dire selon le tempo des quatre saisons ; mais aussi des fêtes et célébrations se rapportant au shintoïsme et au bouddhisme.

 


Au Japon le nombre de fêtes et de jours fériés est impressionnant !

Une petite liste ? Toute petite ?

Janvier

  • 1er : Ganjitsu (元日), Le Jour de l’An
  • 6 : Dezomeshiki, la parade du Nouvel An (Tokyo)
  • 7 : Usokae, Échange de Bouvreuils (Dazaifu)
  • 7 : Nanakusa (七草)
  • 9 ~ 11 : Toka Ebisu Festival (十日戎) (Ōsaka)
  • 11 : Kagami biraki (鏡開き)
  • 2e lundi de janvier : Seijin no Hi (成人の日), le jour de l’accès à la majorité
  • 15 : Koshōgatsu (小正月)
  • 15 : Sagichō (左義長)
  • 15 : Yamayaki, Fête du feu de l’herbe (Nara)

Février

  • Début février : Festival de la neige de Sapporo (Sapporo)
  • 3 ou 4 : Setsubun (節分), Fête du lancer de haricots
  • 3 ou 4 : Festival des lanternes (Nara)
  • 11 : Kenkoku kinen no hi (建国記念の日), l’anniversaire de la fondation de l’État
  • 14 février : Saint-Valentin, ce n’est pas un jour férié, mais ce jour-là, les filles offrent du chocolat aux garçons qui répondent le 14 mars en offrant un cadeau en retour.
  • 3e samedi : Saidai-ji Eyo matsuri, Fête de l’homme nu (au temple Saidai-ji [Okayama])

Mars

  • 1er ~ 14 : Shuni-e (cérémonie du deuxième mois), aussi nommée Omizu -tori (rituel du puisage de l’eau) (Tōdai-ji, Nara)
  • 3 : Hina Matsuri (雛祭り), Fête des poupées
  • 13 : Kasuga Shrine Festival (春日大社) (Nara)
  • 14 mars : White Day, les garçons offrent un cadeau aux filles en réponse à la Saint-Valentin
  • 19, 20 ou 21 : Shunbun no Hi (en) (春分の日), le jour de l’équinoxe de printemps

Avril

  • 8 : Hana matsuri, Fête des fleurs
  • 14 et 15 : Takayama matsuri, Défilé de chars décorés (Takayama, Préfecture de Gifu)
  • 14 et 15 : Yayoi matsuri, Défilé de chars décorés (Nikkō)
  • 29 : Shōwa no Hi, l’anniversaire de l’empereur Shōwa

Mai

  • 3 : Kempō Kinenbi (憲法記念日), la commémoration de la constitution
  • 3 et 4 : Hakata Dontaku matsuri (Fukuoka)
  • 3 ~ 5 : Hamamatsu matsuri, Fête du Cerf-volant (Hamamatsu)
  • 4 : Midori no Hi (みどりの日), Fête de la nature
  • 5 : Kodomo no Hi (こどもの日), le jour des enfants
  • 15 : Début de la pêche au cormoran (Gifu)
  • Samedi et dimanche précédant le 15 des années impaires : Kanda matsuri (Tokyo)
  • 15 : Aoi Matsuri (葵祭り), Festival de la rose trémière (Kyōto)
  • 17 et 18 : Tosho-gu Grand Festival (Nikko)
  • 3e week-end de mai : Sanja Matsuri (Tokyo)
  • 3e dimanche de mai : Mifune matsuri (Kyōto)

Juin

  • 1er : Koromogae, changement d’uniforme.
  • 10 et 16, une année sur deux : Sannō matsuri (Tokyo)
  • 14 : Fête de la plantation du riz (Ōsaka)
  • 15 : Chagu-chagu Umakko, Fête du cheval (Morioka)

Juillet

  • 1er ~ 15 : Yamagasa matsuri (Fukuoka)
  • 7 : Tanabata matsuri, Fête des étoiles
  • 13 ~ 16 : O-Bon, la fête des Morts (dans certaines préfectures)
  • 14 : Nachi no hi matsuri, Fête du feu (Nachi-Katsura)
  • Mi-juillet : Kangensai Music Festival (Miyajima)
  • 14 ~ 17 : Gion Matsuri (Kyōto)
  • 3e lundi de juillet : Umi no Hi, le jour de la mer
  • 24 et 25 : Tenjin Matsuri (Ōsaka)
  • Dernier samedi de juillet : Hanabi Taikai, grand feu d’artifice (Tokyo)

Août

  • 1er ~ 7 : Neputa matsuri, Défilé de chars décorés (Hirosaki)
  • 2 ~ 7 : Nebuta matsuri, Défilé de chars décorés (Aomori)
  • 4 ~ 7 : Kanto matsuri (Akita)
  • 6 ~ 8 : Sendai Tanabata (Sendai)
  • 11 : yama no hi (山の日?), le jour de la montagne (à partir de 2016)  1
  • 12 ~ 15 : Awa-Odori (Tokushima)
  • 13 ~ 16 : O-Bon, la fête des Morts (dans la plupart des préfectures)
  • 16 : Daimonji Gozan Okuribi (Kyōto)

Septembre

  • 14 ~ 16 : Hachiman-gu Festival, Défilé de chars décorés (Kamakura)
  • 3e lundi de septembre : Keirō no Hi, la Journée du respect pour les personnes âgées
  • 22 ou 23 : Shūbun no Hi, le Jour de l’équinoxe d’automne

Octobre

  • 1er : Koromogae, changement de garde-robe.
  • 7 ~ 9 : Kunchi matsuri (Nagasaki)
  • 2e lundi d’octobre : Taiiku no Hi (en), Jour de l’éducation physique
  • 9 et 10 : Takayama matsuri (Gifu)
  • 14 et 15 : Kenka matsuri (Himeiji)
  • 14 ~ 19 : Doburoku matsuri (Shirakawa-go)
  • 15 : Fin de la pêche au cormoran (Gifu)
  • Week-end de mi-octobre : Nagoya Festival, Festival de Nagoya (Nagoya)
  • 17 : Tosho-gu Fall Festival (Nikko)
  • 22 : Jidai matsuri, Fête des âges (Kyōto)
  • 22 : Kurama matsuri, Fête du feu (Kyōto)

Novembre

  • 2 ~ 4 : Karatsu Kunchi (Kyushu)
  • 3 : Bunka no Hi, Jour de la culture
  • 3 : Daimyo Gyoretsu, Fête du seigneur féodal (Hakone)
  • 15 : Shichi-go-san, Fête des enfants de sept-Cinq-Trois ans
  • Mi-novembre : Tori-no-ichi, Foire du coq (Tokyo)
  • 23 : Kinrō Kansha no Hi, fête du Travail

Décembre

  • 15 ~ 18 : On matsuri (Nara)
  • 17 ~ 19 : Hagoita-Ichi, Fête des raquettes (Tokyo)
  • 23 : Tennō Tanjōbi, Anniversaire de l’empereur, Fête nationale du Japon
  • 25 : Noël japonais
  • 31 : Okera Mairi Ceremony (Kyōto)
  • 31 : Namahage (Oga)

Si Setsubun est d’actualité (référez-vous à l’article précédent),
très succinct, mais nous y reviendrons ;

 

Déjà se profile la SAINT-VALENTIN !!!
Eh oui !
Traditions et modernités, voilà bien ce qui caractérise l’Empire nippon.

La disparition des mariages arrangés est à l’origine de la difficulté à rencontrer un partenaire, au pays du soleil levant.
L’apparition du MARIAGE D’AMOUR, auquel les Japonais aspirent, est un problème supplémentaire. Avant, il était superflu de se donner du mal pour trouver un conjoint.

Désormais, aux femmes de faire la demande en mariage !

Ikeuchi Hinami (fondateur du laboratoire de la famille à Tokyo) déclare que depuis plus de 60 ans que les Japonais revendiquent le droit au mariage d’amour, les hommes sont incapables d’en assumer les conséquences. Il remarque combien les hommes sont désinvoltes vis-à-vis du tekireki てきれいき(l’âge reconnu propice au mariage).
À 40 ans passés, ces adulescents recherchent des « jeunettes » sans se demander si elles peuvent trouver mieux ou plus jeunes…
Désormais, les filles prennent toutes les initiatives, jusqu’à faire leur demande en mariage.
Rien de surprenant donc, si à la St VALENTIN ce sont les filles qui offrent des chocolats aux hommes (même si un mois plus tard le 14 mars les hommes qui ont reçu des chocolats lors de la Saint-Valentin doivent offrir à la femme un cadeau en retour).
Ce sont bien, pourtant, les femmes qui font le premier pas….
Elles offrent :

  • des giri-choco 義理チョコ : les chocolats de courtoisie aux hommes qu’elles voient fréquemment ; généralement leurs collègues de travail.
  • Des honmei-choco本命チョコ, chocolats de la destinée pour l’homme qui compte le plus pour elles (dans une boîte en forme de cœur). Ils ont encore plus de valeur s’ils sont faits de la main de celle qui les offre.
  • Des tomo-choco 友チョコ, chocolats de l’amitié qu’elles s’offrent entre elles, surtout au collège et au lycée.
  • des jibun-choco 自分チョコ, les chocolats pour soi, réservés aux célibataires.

On n’est jamais si bien servi que par soi-même !

 

Heureux chocolat !
Qui, voyageur exotique, dans un fondant baiser,
en bouche, trouve sa faim

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *